Dans le numéro du Figaro Magazine du 22 février, Nicolas Ungemuth consacre une double page au premier roman de Bruno Gay, No Zone.

Un café et la publication ! Spécialiste des arts primitifs reconnu et admiré par tous leurs exégètes, le garçon de café Bruno Gay publie un premier roman au style époustouflant. Un grand auteur vient de surgir

« On connaissait Jean Rouaud, l'ancien kiosquier qui a eu le Goncourt, il y a aujourd'hui Bruno Gay, garçon de café dans une brasserie parisienne qui publie à 56 ans un premier et bref roman stupéfiant. Dans cette histoire "postapocalyptique" de militaires et de scientifiques explorant une zone irradiée à la recherche d'animaux ou d'hommes possiblement mutants, ce qui frappe avant tout, c'est le style de l'auteur, sa poésie, sa précision, sa beauté hallucinée. »

Pour lire l'article en entier cliquez-ici.