Accueil
Actualité
Catalogue
A paraître
Blog des ELS La Revue Littéraire



vendredi 30 août 2019

2540. "Les Reins et les Cœurs" de Nathalie Rheims entretien avec Flavie Flament sur "RTL"

Hier, jeudi 29 août, Flavie Flament recevait Nathalie Rheims dans On est fait pour s'entendre, à l'occasion de la parution de son nouveau livre Les Reins et les Cœurs, dans lequel elle revient sur sa maladie et son expérience de greffe du rein. L'émission recevait aussi le Pr Marc-Olivier Timsit, qui l'a opérée.

Retrouvez l'émission en replay ici.

jeudi 29 août 2019

2539. "Les Reins et les Cœurs" de Nathalie Rheims par Jérôme Béglé dans "Le Point"

Dans Le Point, Jérôme Béglé présente ses coups de cœur de la rentrée, parmi lesquels le vingtième ouvrage de Nathalie Rheims, Les Reins et les Cœurs.

Des femmes puissantes : s'appeler Rheims et perdre ses reins

Comment vivre quand la maladie vous frappe ? Les héroïnes de Nathalie Rheims et Sorj Chalandon livrent leur expérience.

« Là où d'autres auraient insisté ad nauseam sur les douleurs et les égarements que peuvent provoquer les couloirs de la mort, la romancière préfère s'attarder sur les coïncidences qui l'ont menée, sans qu'elle s'en rende compte, à cette situation. S'appeler Rheims et perdre ses reins ; dissimuler une partie de sa généalogie pour découvrir qu'on a hérité d'elle un gène qui affecte les femmes (...) Autant de petits cailloux que la vie a déposés sur son chemin et que l'actrice relie les uns aux autres. »

Pour lire l'article en entier cliquez-ici.

2538. "Les Reins et les Cœurs" de Nathalie Rheims par Erik Orsenna dans "Paris Match"

Dans Paris Match, Erik Orsenna consacre une page au vingtième ouvrage de Nathalie Rheims, Les Reins et les Cœurs.

Nathalie Rheims : L'Âme d'une guerrière

Dans Les Reins et les Cœurs, la romancière raconte avec courage sa lutte contre la maladie. Un combat homérique qui a bouleversé l'académicien.

« Les reins et les cœurs. Le filtre et la pompe. Jamais, je redis jamais, je n'ai lu portrait si précis et si profond de cette hydraulique qu'on appelle la vie. Jamais, jamais je n'ai pénétré si loin dans ces secrets du corps qui sont aussi ceux des familles. Il était une fois une malédiction. Un gène qui prend son temps mais peu à peu détruit les reins. Les reins des mères et de leurs filles car seules les femmes sont atteintes. Comment vivre cette tragédie, qui est aussi celle de la menace ? L'affronter ? La nier ? »

Pour lire l'article en entier cliquez-ici.

mardi 27 août 2019

2537. "Tombeau de Raoul Ducourneau" de Bruno Lafourcade dans Le Bien commun par Charles du Geai

Le Bien commun, dans son numéro de septembre, publie un entretien entre Charles du Geai et Bruno Lafourcade à l'occasion de la parution de son deuxième roman, Tombeau de Raoul Ducourneau.

La France Moribonde : Pour son deuxième roman, Bruno Lafourcade explore les souffrances familiales de la famille Ducourneau. Une plongée exigeante dans une France désunie.

« - La France des Ducourneau est celle de la désunion, de la division jusqu'au cœur des relations intimes. Et pourtant ils tiennent, ils se voient, se soutiennent comme ils le peuvent. Mais la solidarité familiale dégage une impression de précarité. Comme si toute cette réalité ne tenait plus qu'à un fil. Vouliez-vous susciter ce sentiment ?

- Je souhaitais montrer, avec le plus de neutralité possible, une France dont on parle peu, celle du lumpen-prolétariat rural - une des classes les plus anciennes de notre pays. Si elle donne le sentiment de ne plus tenir qu'à un fil, celui-ci pourrait être plus solide qu'il n'y paraît ... »

Pour lire l'article en entier cliquez-ici.

lundi 26 août 2019

2536. "Les Reins et les Cœurs" de Nathalie Rheims par Pierre Vavasseur dans "Aujourd'hui en France"

Dans Aujourd'hui en France, le supplément du Parisien du 26 août 2019, Pierre Vavasseur met en avant ses coups de cœur de la rentrée littéraire, et notamment le vingtième ouvrage de Nathalie Rheims, Les Reins et les Cœurs.

Attention aux secousses : Rheims et la bataille du rein

« Les Reins et les Cœurs laisse le lecteur en apnée au-dessus de chaque page tournée, il se lit de la première à la dernière page, aux portes d'un rejet possible, au seuil de la mort. (...) Les Reins et les Cœurs touchera et rassurera toutes les familles, et elles sont nombreuses, concernées par cette affection parce qu'il est un bouclier d'espoir. Un pur roman de vie qui commencerait par la mort. »

Pour lire l'article en entier cliquez-ici.

vendredi 23 août 2019

2535. Les Reins et les Coeurs de Nathalie RHEIMS par Laurence D. pour PAUSE POLARS

« J’avais fini par imaginer que les reins, parce qu’ils fonctionnent sans qu’on puisse rien en savoir, sont le véritable siège de l’inconscient. J’avais opté pour les maintenir dans cette sphère de mon ignorance. Inutile de fouiller dans ces zones d’ombre, je savais très précisément où cela me conduirait. Qui étais-je pour me croire l’égale de celui qui, seul, peut sonder les reins et les cœurs ? »

Pour écrire ce texte, Nathalie Rheims n’a pas été guidée par son imagination. Confrontée à une réalité implacable, elle raconte une année de lutte contre un mal singulier, qui, de génération en génération, frappe toutes les femmes de sa famille. Arrivée aux limites de ce que le corps et la conscience sont capables d’endurer, elle doit faire un choix, auquel elle n’aurait jamais cru devoir faire face, un choix sublimé par le don, mais rongé par le sentiment de culpabilité.

MON AVIS

Dans le service de réanimation, le temps passe, lui aussi, loin de moi. Le temps reste suspendu, puis, peu à peu, il reprend son écoulement inexorable comme un compte à rebours. Les nuits, les jours se confondent. Je suis entièrement dépendante de cette animation qu’on appelle réanimation, qui me retient prisonnière, recluse au fond d’une grotte secrète.

Pour son 20ème roman, Nathalie Rheims nous invite chez elle, dans son univers privé. Elle sait depuis toujours que les femmes de sa famille sont atteintes d’une maladie génétique dont les principaux symptômes sont l’insuffisance rénale. Elle a toujours connu sa mère malade, obligée d’aller plusieurs fois par semaine a l’hôpital pour ses dialyses, c’est dire si la maladie a bercé son enfance. Pourtant elle se croit différente, protégée mais l’épée de Damoclès est constamment au dessus de sa tête et inutile de se voiler la face, cette maladie est bien ancrée dans ses gênes.

Son récit est émouvant et poignant et passe par différentes phases. La réalité qui la rattrape va la déstabiliser, l’anéantir et elle prend le lecteur à témoin dans toutes les étapes qui vont l’accompagner avec ses bonnes et ses mauvaises nouvelles. Des jours avec et des jours sans, le moral fluctuant et surtout cette douleur physique et morale qui ne la quitte plus.

Différentes étapes compliquées et douloureuses que Nathalie Rheims nous livre avec beaucoup d’émotion. Elle n’oublie pas dans ces pages, l’équipe médicale qui l’a accompagnée, un bel hommage à ces hommes et ces femmes qui ont bien du mal malgré leur compétence à atténuer la douleur et l’acceptation de la maladie mais qui sont toujours à l’écoute du malade.

Ne passez pas à coté de ce livre, Nathalie Rheims vous invite à la suivre comme vous le feriez avec un ami. On en sort ému, heureux d’être en bonne santé ou moins seul face à la maladie.

Laurence D.

2534. Les Reins et les Coeurs de Nathalie RHEIMS par Benedicte de LORIOL pour PUBLIKART

__Les reins et les cœurs, un superbe livre de Nathalie Rheims (Editions Léo Scheer) Par Bénédicte de Loriol - Août 22, 2019__

Nathalie Rheims nous bouleverse avec son dernier livre, le vingtième : Les reins et les cœurs. Cette fois-ci pas question de fiction. L’auteur nous livre sa propre vie. Son propre combat.

Nathalie Rheims est atteinte d’une maladie génétique qui attaque les reins. Toutes les femmes de sa famille en sont mortes, la plupart du temps, jeunes. Elle n’a jamais voulu surveiller ses propres reins et faire des analyses régulièrement, comme le fait sa sœur ainée.

Et puis, un jour, subitement, elle tombe malade, très malade. Son pronostic vital est engagé. Elle ne peut survivre que grâce à des dialyses. Chose qu’elle ne voulait même pas imaginer.

Ce livre est tout simplement incroyable. On suit Nathalie dans son combat, dans ses questionnements, et surtout dans ses extrêmes souffrances. Les reins et les cœurs pose de nombreuses interrogations, d’une immense intimité et d’une réalité implacable. Un combat comme on en vit peu, comme on en lit peu, comme on en sort marqué à vie.

Le coup de cœur de Publik’Art ! Et toutes nos félicitations à Nathalie Rheims pour son immense combat, pour cette œuvre remarquable et nous lui souhaitons surtout une très belle santé pour de très nombreuses années !

Quelques extraits :

"Si j’en étais capable, je lui écrirais un éloge littéraire. C’est, à mes yeux, une figure romanesque, balzacienne, particulièrement tordue. Il faudrait, pour être à la hauteur de son destin, lui dédier, à travers toutes les générations de femmes qu’il a massacrées, une saga familiale." P. 28

"Pas question de me résigner, de devenir une victime semblable à toutes celles qui m’ont précédée. C’est une idée fixe, une obsession. Rompre la chaine." P.93

"Il tue mes reins, asphyxie mon cœur et foudroie ma vie. Avec lui, deux issues se présentent à moi : me soumettre à sa force et mourir, ou devenir prisonnière de la dialyse." P.154

Benedicte de LORIOL le 22 août 2019

jeudi 22 août 2019

2533. Dédicace de Nathalie Rheims à la librairie Gallimard pour la parution de son 20e ouvrage "Les Reins et les Cœurs"

À l'occasion de la publication du vingtième ouvrage de Nathalie Rheims, Les Reins et les Cœurs, les Éditions Léo Scheer et la Librairie Gallimard organisent une dédicace le Jeudi 5 septembre prochain, à partir de 19h.

G

G

Archives Syndication
octobre 2019 (221)
septembre 2019 (271)
août 2019 (235)
mai 2019 (163)
mars 2019 (211)
février 2019 (196)
janvier 2019 (273)
décembre 2018 (183)
novembre 2018 (210)
octobre 2018 (221)
septembre 2018 (271)
août 2018 (235)
juillet 2018 (177)
juin 2018 (192)
mai 2018 (163)
avril 2018 (122)
mars 2018 (211)
février 2018 (196)
janvier 2018 (273)
décembre 2017 (183)
novembre 2017 (210)
octobre 2017 (221)
septembre 2017 (271)
août 2017 (235)
juillet 2017 (177)
mai 2017 (163)
février 2017 (196)
janvier 2017 (273)
décembre 2016 (183)
octobre 2016 (221)
septembre 2016 (271)
août 2016 (235)
juillet 2016 (177)
juin 2016 (192)
mai 2016 (163)
avril 2016 (122)
mars 2016 (211)
février 2016 (196)
janvier 2016 (273)
décembre 2015 (183)
novembre 2015 (210)
octobre 2015 (221)
septembre 2015 (271)
août 2015 (235)
juillet 2015 (177)
juin 2015 (192)
mai 2015 (163)
avril 2015 (122)
mars 2015 (211)
février 2015 (196)
janvier 2015 (273)
décembre 2014 (183)
novembre 2014 (210)
octobre 2014 (221)
septembre 2014 (271)
août 2014 (235)
juillet 2014 (177)
juin 2014 (192)
mai 2014 (163)
avril 2014 (122)
mars 2014 (211)
février 2014 (196)
janvier 2014 (273)
décembre 2013 (183)
novembre 2013 (210)
octobre 2013 (221)
septembre 2013 (271)
août 2013 (235)
juillet 2013 (177)
juin 2013 (192)
mai 2013 (163)
avril 2013 (122)
mars 2013 (211)
février 2013 (196)
janvier 2013 (273)
décembre 2012 (183)
novembre 2012 (210)
octobre 2012 (221)
septembre 2012 (271)
août 2012 (235)
juillet 2012 (177)
juin 2012 (192)
mai 2012 (163)
avril 2012 (122)
mars 2012 (211)
février 2012 (196)
janvier 2012 (273)
décembre 2011 (183)
novembre 2011 (210)
octobre 2011 (221)
septembre 2011 (271)
août 2011 (235)
juillet 2011 (177)
juin 2011 (192)
mai 2011 (163)
avril 2011 (122)
mars 2011 (211)
février 2011 (196)
janvier 2011 (273)
décembre 2010 (183)
novembre 2010 (210)
octobre 2010 (221)
septembre 2010 (271)
août 2010 (235)
juillet 2010 (177)
juin 2010 (192)
mai 2010 (163)
avril 2010 (122)
mars 2010 (211)
février 2010 (196)
janvier 2010 (273)
décembre 2009 (183)
novembre 2009 (210)
octobre 2009 (221)
septembre 2009 (271)
août 2009 (235)
juillet 2009 (177)
juin 2009 (192)
mai 2009 (163)
avril 2009 (122)
mars 2009 (211)
février 2009 (196)
janvier 2009 (273)
décembre 2008 (183)
novembre 2008 (210)
octobre 2008 (221)
septembre 2008 (271)
août 2008 (235)
juillet 2008 (177)
juin 2008 (192)
mai 2008 (163)
avril 2008 (122)
mars 2008 (211)
février 2008 (196)
janvier 2008 (273)
décembre 2007 (183)
novembre 2007 (210)
octobre 2007 (221)
septembre 2007 (271)
août 2007 (235)
juillet 2007 (177)
juin 2007 (192)
fil rss
fil rss commentaires



Copyright
Top