Le Bien commun, dans son numéro de septembre, publie un entretien entre Charles du Geai et Bruno Lafourcade à l'occasion de la parution de son deuxième roman, Tombeau de Raoul Ducourneau.

La France Moribonde : Pour son deuxième roman, Bruno Lafourcade explore les souffrances familiales de la famille Ducourneau. Une plongée exigeante dans une France désunie.

« - La France des Ducourneau est celle de la désunion, de la division jusqu'au cœur des relations intimes. Et pourtant ils tiennent, ils se voient, se soutiennent comme ils le peuvent. Mais la solidarité familiale dégage une impression de précarité. Comme si toute cette réalité ne tenait plus qu'à un fil. Vouliez-vous susciter ce sentiment ?

- Je souhaitais montrer, avec le plus de neutralité possible, une France dont on parle peu, celle du lumpen-prolétariat rural - une des classes les plus anciennes de notre pays. Si elle donne le sentiment de ne plus tenir qu'à un fil, celui-ci pourrait être plus solide qu'il n'y paraît ... »

Pour lire l'article en entier cliquez-ici.