Ève Charrin, dans Marianne, partage sa lecture de Portraits de l'Amérique en jeune morte de Laurent Dubreuil à paraître le 2 octobre prochain.

J'écris ton nom, populisme

À l'heure où le terme populisme est mis à toutes les sauces, deux écrivains nous éclairent avec subtilité. Pourquoi le Brexit ? Pourquoi Donald Trump ? La littérature apporte parfois des réponses plus pertinentes que certaines analyses politiques. La preuve avec un grand roman réaliste sur l'Angleterre signé Jonathan Coe et un essai poétique halluciné sur les États-Unis de Laurent Dubreuil.

« Comment saisir l'Amérique contemporaine, dirigée par "le trompeur en chef" ? Avec ses Portraits de l'Amérique en jeune morte, Laurent Dubreuil offre une série de visions comme autant de flashes aussi délirants qu'extralucides. (...) Déconnant mais fulgurant. »

Pour lire l'article en entier cliquez-ici.