Dans Madame Figaro, Bernard Babkine consacre une note au récit de Nathalie Rheims, Les Reins et les Cœurs.

La tragédie du corps

« Ce récit franc, puissant, d'une beauté terrible, d'une poésie charnelle qui fait de cette tragédie un hymne à la vie. »

Pour lire l'article en entier cliquez-ici.