Accueil
Actualité
L'équipe des E.L.S.
Catalogue
A paraître
Blog des ELS
La Revue Littéraire

recherche
Le Dictionnaire Eustache Le Dictionnaire Eustache
sous la direction d’Antoine de Baecque, avec la collaboration d’Angie David
Antoine de Baecque
Éditions Léo Scheer


parution 12 janvier 2011
388 pages
31 euros
EAN 9782756102702

  Lire un extrait

  Revue de presse
      %##1@




Sous la direction d’Antoine de Baecque
avec la collaboration d’Angie David

Le Dictionnaire Eustache propose une manière originale, ludique, cinéphile et littéraire de décrire et de comprendre l’univers et la vie du cinéaste, curiosité se déclinant sur près de deux cents entrées qui tentent de dire au plus juste qui il était et ce qu’étaient ses films.

Jean Eustache a tourné treize films de tout format et de tout genre, des films courts (plutôt que des courts métrages) et des films fleuves, des films de cinéma et des films pour la télévision, des documents (plutôt que des documentaires) et des fictions, un film célèbre, La Maman et la Putain, et des films discrets. Tous ont une part autobiographique, au sens où Eustache était l’ethnographe de son propre réel.

Ce fut un cinéaste secret, souffrant du manque de succès, mais charismatique. Qu’est-ce qui nous touche tant chez lui, quand Alexandre parle à n’en plus finir, que Véronika rit et pleure dans le même mouvement, que la Rosière sourit ou qu’on découpe le cochon  ? Qu’est-ce qui subsiste ainsi, irréductiblement, trente ans après son suicide, en novembre 1981, diamant qu’on ne saurait rayer, regard clair qui ne saurait s’éteindre  ?

À ces différentes questions, le Dictionnaire Eustache voudrait répondre, explorant cet univers et cette vie comme un puzzle bio-filmographique, une forme en multiples détails – ces détails dont Eustache était fou –, une marqueterie faite de séquences, d’histoires, d’amitiés, d’amours, de collaborations, de références et de fétiches personnels. Qu’est-ce ainsi que le «  désir  » ou la «  mort  » chez Eustache, l’«  adolescence  » ou le «  montage  », la «  captation du réel  » ou le «  fondu au noir  »  ? Pourquoi le «  vouvoiement  », le «  trou  », le «  passé  », le «  sexe  », la « mélancolie  » ou la «  drague »  ? Quelles places ont occupées ses acteurs, tels Jean-Pierre Léaud ou Françoise Lebrun, ses proches et sources d’inspiration, tels Jean-Noël Picq ou Jean-Jacques Schuhl, ses modèles cinématographiques, tels Murnau ou Renoir  ?

Le Dictionnaire Eustache propose une manière originale, ludique, cinéphile et littéraire de décrire et de comprendre l’univers et la vie du cinéaste, curiosité se déclinant sur près de deux cents entrées qui tentent de dire au plus juste qui il était et ce qu’étaient ses films.


Copyright
Top