Accueil
Actualité
L'équipe des E.L.S.
Catalogue
A paraître
Blog des ELS
La Revue Littéraire

recherche
Derviche - Le Robert Derviche - Le Robert
Bernard Heidsieck



parution 17/03/2004
208 pages
30 euros
isbn 284761026X
EAN 9782847610260
code article : F69382
16 x 22 cm
      %##1@




L’une des oeuvres majeures de la poésie sonore.
Les dictionnaires sont des monuments ; la langue, toute mémoire s’y sédimente sans pourtant s’y résoudre. À partir de cette gigantesque architecture, B. Heidsieck, poète sonore, a composé des textes qui restituent le froissement de la langue, le vertige de cette mémoire, en les appuyant de sa propre expérience. Chacune des 26 lettres de l’alphabet donne ici lieu à un texte : les 10 premiers mots inconnus de l’Auteur en sont le pivot, la scansion. Mots rendus à eux-mêmes dans leur mouvement, comme une mélopée. Les sentiments quotidiens, les anecdotes, l’univers professionnel, les amis, la tendresse et partout une "délicieuse ironie" portent, ravivent, animent ces énigmes sans jamais les élucider. Ainsi ne s’arrête pas la danse. Précédant les poèmes, "Notes a posteriori" retrace l’histoire de cette création, sa nécessité, sa concurrence avec l’activité professionnelle de l’auteur - le monde de la finance -, et l’aboutissement par la lecture publique. "Deux souhaits en réalité distincts à l’origine, il y a 25 ans, ont fusionné pour constituer cette série. Ils en expliquent le titre composé. Le premier consistait à tenter de réaliser une suite de poèmes sonores qui, enregistrés, eussent dû donner l’impression de tourner sur eux-mêmes, dans l’espace. D’osciller entre un nombrilisme circulaire et une lévitation extatique : de là cette référence aux derviches-tourneurs dans le titre. Le deuxième - je ne m’en explique plus le pourquoi - s’était polarisé sur l’idée de réaliser un abécédaire à partir des dix premiers mots de chacune des lettres de l’alphabet du Grand Dictionnaire Le Robert, et dont le sens m’était totalement inconnu. ME DEVAIT L’ÊTRE. Il ne pouvait en résulter qu’un abécédaire en creux, en quelque sorte en négatif, une contradiction donc à résoudre entre le matériau de base, ces vingt-six fois dix mots, ces deux cent soixante mots au total, inconnus donc abscons, abstraits, fournis par Le Robert, et la vocation "publique, donc charnelle des vingt-six poèmes à concevoir avec eux, à partir d’eux. Ces deux souhaits ont fini par se rejoindre pour n’en faire qu’un, le premier fournissant au second le canevas et le climat circulaire des contextes où libérer mes mots inconnus. Mais de ces inconnus, que précisément faire ? Que tirer de ce matériau vide de sens ? De ces dix mots par Lettre, inconnus, véritables trous noirs ? Il importait donc de leur créer un environnement susceptible de leur inoculer une dynamique et une vie dont ils étaient, et pour cause, et pour moi, entièrement dépourvus. Une règle s’est alors imposée : les introduire d’une Lettre à l’autre, donc vingt-six fois, d’une façon différente. Les appelant à jouer, chaque fois, un rôle autre. En résultèrent, par voie de conséquence, vingt-six structures de textes dissemblables." (Bernard Heidsieck)

Copyright
Top