Accueil
Actualité
L'équipe des E.L.S.
Catalogue
A paraître
Blog des ELS
La Revue Littéraire

recherche
Nouvelles impressions d’Afrique Nouvelles impressions d’Afrique
Raymond Roussel



parution 17/04/2004
368 pages
32 euros
isbn 2-847610-45-6
EAN 9782847610451
code article : F69396
13 x 17 cm
      %##1@




Un travail d’exégèse permettant de (re)découvrir l’œuvre de Raymond Roussel, " le moins lu des auteurs célèbres ", référence de nombreux écrivains des XXe et XXIe siècles.

Nouvelles Impressions d’Afrique : un long poème en alexandrins, publié chez J.-J. Pauvert en 1932. Une description imaginaire, procédant d’un travail systématique sur les signes de la langue. Le jeu des glissements de forme et de sens, les rapprochements forcés (par homonymie, calembours...) président à l’élaboration d’un mécanisme producteur de discours poétique. Au terme de longues années de recherche, Jacques Sivan propose cette édition des Nouvelles Impressions d’Afrique, mises en couleur(s) selon la volonté de l’auteur, qui n’a jamais eu les moyens de publier son texte tel qu’il l’avait conçu à l’origine. Le livre se présente en cahiers pliés (non entièrement massicotés), chacune des 59 illustrations complétant le texte se trouvant au creux de pages à entrouvrir, à espacer pour entrer au cœur du livre, de ses plis et replis. Une postface de Jacques Sivan éclaire ensuite ce jeu des couleurs, des plis et des illustrations, offrant une lecture possible du texte tel qu’il fut désiré, pensé, conçu par Raymons Roussel.

" Nouvelles Impressions d’Afrique de Raymond Roussel est un livre fondamental pour l’écriture d’aujourd’hui. Il est Le Livre que Mallarmé n’a pas eu le temps d’achever. Nombreux sont les points communs qui rapprochent les œuvres de ces deux auteurs : importance de la question du pli, possibilité de lectures multiples par des procédés révolutionnaires parfois identiques, conception du livre à n dimensions précurseur des réalités virtuelles que nous connaissons aujourd’hui. Trois raisons ont motivé cette nouvelle édition. La première est de mettre à la disposition du public un ouvrage actuellement épuisé. La deuxième raison est de publier pour la première fois Nouvelles Impressions d’Afrique en respectant les vœux de l’auteur : respect de la place des illustrations par rapport au texte, lui-même mis en couleur d’après un code qui tient compte des problématiques de l’ensemble de son œuvre. La troisième raison est de tenter de répondre aux différentes interrogations que ce travail suscite : Pourquoi des illustrations ? Que signifient-elles ? Pourquoi les avoir commandées de façon anonyme à Henri-Achille Zo ? Quelle relation entretiennent-elles avec le texte ? Pourquoi 59 pages d’illustrations et 59 pages de texte ? Pourquoi avoir utilisé seulement les rectos ? Pourquoi la couleur ? Pourquoi telle couleur plutôt que telle autre ? Que signifie un texte en couleur ? Quelle lecture peut-on faire de l’ensemble de ce dispositif dont l’auteur fut, pour Marcel Duchamp, un modèle ? Quel statut cette œuvre confère-t-elle à celui qui la conçoit (et à celui qui la lit) : est-il un " héros " ?, un " élu ", un simple " opérateur " ? Ou, comme on l’a souvent dit, un fou ? " [Jacques Sivan.]


Copyright
Top