Accueil
Actualité
L'équipe des E.L.S.
Catalogue
A paraître
Blog des ELS
La Revue Littéraire

recherche
Hespérus Hespérus
Jean-Paul (RICHTER)



parution 18 mai 2007
630 pages
26 Euros
isbn 2756100854
EAN 9782756100852
      %##1@




Le chef d’œuvre du grand maître de Nerval, à placer entre Tristram Shandy de Sterne et le Manuscrit trouvé à Saragosse de Potocki.

Paru en 1795, voilà rééditée la superbe traduction d’un très grand classique, à placer pour sa liberté, son ironie et l’ampleur de son propos entre le Tristram Shandy de Sterne et Le Manuscrit trouvé à Saragosse de Potocki.

Le livre composé de 45 chapitres intitulés « Les jours de la poste au chien » n’est pas sans rappeler le roman autobiographique Wilhelm Meister de Goethe. Il s’agit de la recherche de ses origines par le héros, nommé tantôt Victor, tantôt Sébastien (l’auteur explique ses changements parce que ces prénoms sonnent plus ou moins bien selon la phrase dans laquelle il les emploie...). Celui-ci, élevé par un pasteur protestant, découvrira qu’il est en réalité le fils naturel du prince Flaschenfingen, lui-même. Il s’agit aussi d’une histoire d’amour incandescent entre Victor et Clotilde, sous l’égide d’un philosophe. Ils se font un serment le jour de la Pentecôte après lequel le monde apparaîtra à leurs yeux transfiguré.

Mais Hespérus est d’abord un texte d’une liberté inouïe de propos et de construction. L’auteur intervenant sans cesse ne s’égare jamais dans le labyrinthe de ses digressions et nous ramène toujours dans les pas de son héros de fantaisie. Il conjugue l’encyclopédisme à lea philosophie, le picaresque au roman d’amour et ,ce faisant, atteind une modernité auprès de laquelle ce qu’on juge novateur aujourd’hui nous paraît souvent bien prudent.

Loué par Schiller, Schumann et Bernhard dans les premières pages d’Extinction cette œuvre majeure revoit le jour après soixante-dix années d’oubli. Elle est préfacée par une fervente Jean Paulienne, Linda Lê.


Copyright
Top