Accueil
Actualité
L'équipe des E.L.S.
Catalogue
A paraître
Blog des ELS
La Revue Littéraire

recherche
Contre la communication Contre la communication
Mario Perniola



parution 1 octobre 2004
96 pages
17 Euros
isbn 2-84938-024-5
EAN 9782849380246
      %##1@




Ce court ouvrage est un pamphlet virulent contre les mass média et leurs effets redoutables sur la culture, la politique et l’art. À leur toute-puissance, l’auteur oppose un modèle d’économie de biens symboliques, fondé sur un comportement et des modes de vie qu’il voit comme une véritable force directrice de l’avenir.

« Sans aucun doute, la plus grande de toutes les mystifications de la communication a été de se présenter sous l’étendard du progressisme démocratique, alors qu’elle épouse parfaitement les contours de l’obscurantisme populiste. »
Mise en accusation violente des médias et de leurs effets délétères sur la culture, la politique et l’art, Contre la communication est aussi, dans sa seconde partie, un livre d’affirmations : peut-on s’opposer à « l’étreinte reptilienne » (Milosz) de la communication ? Oui, répond Mario Perniola : par l’esthétique. Une esthétique des biens symboliques qui, bien qu’elle reste fermée aux besoins réels et aux attentes individuelles, soit délivrée de toute idolâtrie du profit immédiat et du succès à tout prix. Celle-ci seulement peut « fournir les coordonnées théoriques et les instruments conceptuels qui permettent de transformer l’intolérance croissante à l’encontre de la communication médiatique en une stratégie globale de résistance et de lutte. »

L’auteur souligne la dimension concrète et la vitalité d’attitudes tels que le désintéressement, la discrétion, la modération, et plus généralement les modes de vie esthétiques. Parmi ces comportements, les formes provocatrices, comme le défi, l’humour et la séduction, tiennent également une place importante. Ce n’est que sur la base de ces éléments que pourrait s’accomplir la véritable mondialisation : une relation de compréhension mutuelle et de convergence entre l’Occident et les cultures qui lui sont étrangères.

L’influence nuisible des mass média touche à tous les domaines artistiques, politiques ou culturels. Elle agit telle une baguette magique qui transforme les facteurs de faiblesse que sont l’imprécision et la confusion en prétendues preuves de force. Et surtout, s’adressant directement au public, cette culture de masse apparaît faussement comme parfaitement démocratique.

Le livre commence par le récit de trois histoires prises à titre d’exemples. Il se poursuit par l’analyse des origines et des dynamiques de la communication de masse, d’après les travaux de sémiologues, de philosophes et de psychanalystes (Eco, Derrida, Lacan). La culture médiatique prend racine dans des distorsions mentales et des altérations de la raison qui s’enracinent à leur tour dans l’histoire intellectuelle de l’Occident.


Copyright
Top