Accueil
Actualité
L'équipe des E.L.S.
Catalogue
A paraître
Blog des ELS
La Revue Littéraire

recherche
Journal intime Journal intime
Nathalie Rheims
Éditions Léo Scheer


parution 03/09/2007
158 pages
16 euros
isbn 2756100900
EAN 9782756100906

  Lire un extrait

  Revue de presse
    




Pour la première fois, Nathalie Rheims s’expose à travers l’histoire d’une passion dévastatrice.

Le coup de coeur de Jérôme Garcin.

Fantômes.

Dans « l’Un pour l’autre », son troublant premier livre, Nathalie Rheims faisait le deuil de son frère Louis, mort à 33 ans, en écrivant le tombeau d’un comédien qui la bouleversait mais qu’elle ne connaissait pas, Charles Denner. Son nouveau roman pourrait s’intituler « l’Un et l’autre » : elle y fait le deuil d’un amour avec l’homme marié qui la tenait prisonnière dans son journal intime et dont elle s’applique à pallier l’absence en rédigeant sa propre relation de leur passion défunte, en « envahissant » ses pages à lui. Écrire est désormais l’unique façon de prolonger ce qui n’est plus. Emportée, comme à son insu, par l’écriture autobiographique, glissant d’un fantôme à l’autre, elle réveille alors la figure endormie de son père, le séducteur Maurice Rheims à qui elle avait un jour demandé : « N’as-tu pas envie d’être fidèle à une femme ? » Il avait répondu : « À toi, je le suis. » Il disait aussi qu’elle était sa princesse et lui, son Lancelot du Lac. Depuis le jour où sa mère a quitté la maison sans se retourner, Nathalie Rheims a grandi avec, chevillée au corps, la peur de l’abandon. Si elle écrit aujourd’hui sur le bureau en acajou de son frère mort, c’est pour empêcher ceux qu’elle aime de disparaître à jamais. « S’en remettre à l’écriture comme on croit en Dieu. » Ce roman d’amour est une maison des morts, avec vue directe sur la mer.

LE NOUVEL OBSERVATEUR
06 sept-12 sept 2007


Copyright
Top